L’Hôtellerie-Restauration | Engaufrez-vous à Montréal

Screen Shot 2015-07-09 at 9.16.10 PMEngaufrez-vous à Montréal

Cette enseigne créée par trois Français explore la gaufre sous toutes ses coutures. Sucrée, salée, bruxelloise ou liégeoise, il y en a pour tous les goûts.

L’enseigne Engaufrez-vous a fait des gaufres farcies la spécialité de la maison.

Si l’on trouve des marchands de gaufres ambulants dans nombre de pays, un véritable établissement dédié à la gaufre artisanale est bien plus rare. Surtout quand celui-ci présente plus d’une vingtaine de recettes différentes au menu… Chez Engaufrez-vous, une enseigne montréalaise ouverte par trois Français (Jean-Charles Stattner, Gaëlle Fauchier et Benjamin Brandelet), c’est justement le cas. Ici, on peut déguster des gaufres liégeoises ou bruxelloises (natures ou accompagnées de chocolat, sirop d’érable, confiture…) et surtout, des gaufres farcies.

Farcie sucrée aux fruits« Les farcies sucrées sont très courantes en Belgique, raconte Jean-Charles Stattner, à l’origine du projet. En revanche, je pense être l’un des rares à offrir des farcies salées. Même les Belges qui viennent chez nous n’en ont jamais goûtées… » Après avoir mis au point une pâte spécifique, le cofondateur a imaginé des garnitures diverses et variées pour ce produit exclusif : italienne (tomates séchées, bocconcini, basilic), végétarienne, martiniquaise (poulet, ananas, curry), gaspésienne (saumon, canneberges, sirop d’érable, crème fraîche), croque-monsieur (jambon blanc ou prosciutto, fromage, béchamel), auvergnate (bleu d’Auvergne, poire)…

Boutique en ligne
D’autres créations devraient bientôt voir le jour (mini-clubs sandwiches à base de gaufre, cornets à glace…), tandis qu’une boutique en ligne, disponible dès juin, commercialisera de nombreux produits faits maison (gaufrettes, confitures, compotes…). Durant le week-end, la formule brunch (compter entre 7 et 12,50 €) cartonne auprès d’une clientèle composée de familles et de couples en majorité québécois ou français. Mais l’établissement est loin d’afficher complet durant la semaine. « C’est dur car les Québécois méconnaissent la gaufre. Il faut leur faire découvrir le produit. En plus, il y a une concurrence très forte à Montréal au niveau des restaurants », précise-t-il. Par ailleurs, le concept lancé il y a deux ans a dû être affiné au fil du temps.

« Je pensais que les gens achèteraient des gaufres à emporter ou qu’ils viendraient pour le goûter. Finalement, nous avons dû modifier nos horaires pour proposer des brunchs tous les jours : la clientèle apprécie nos assiettes copieuses et vraiment pas chères », poursuit-il. Malgré ces obstacles, Jean-Charles Stattner (ex-associé du glacier artisanal Mirabelle à Lyon) croit dur comme fer à son projet : « Je suis tenace, et je reste persuadé que la qualité artisanale, obtenue à partir de produits frais, de saison et locaux, va finir par payer et nous faire connaître. »

V. B.